Chantier rampants

IMG_3445.JPG
Les chevrons étaient des planches de 150x40 espacées de 1m. Dans une des charpentes elle étaient renforcées par des poteaux reposant sur une sablière à environ 1 m du mur.

IMG_3446.JPG

IMG_0244.JPG
Doublage des chevrons pour obtenir des caissons de 30cm pour l'isolant insufflé. Jambes de force et sablière ramenée le long du mur pour dégager de la surface de plancher.
Noter le conduit de la cheminée qui cumule toutes les non conformités possibles.

IMG_0253.JPG

IMG_0254.JPG

IMG_0255.JPG

IMG_0310.JPG

IMG_0311.JPG

IMG_0380.JPG
Pose du freine-vapeur.

IMG_0381.JPG

IMG_0383.JPG
Sous la volige, un pare-pluie en fibre de bois ménage un vide d'air de 2 cm.

IMG_0384.JPG

IMG_0404.JPG
Le liteautage en diagonale évite la surépaisseur d'un liteautage horizontal pour reprendre le poids de la ouate de cellulose (les caissons font 1 m de large) plus un liteautage vertical pour porter le lambris.

IMG_0406.JPG

IMG_0501.JPG

IMG_0508.JPG

IMG_0509.JPG

IMG_0702.JPG

IMG_0703.JPG