Quelques chiffres à avoir en tête

Comment occupons nous la Terre ?

En 2004 nous sommes environ 6,4 milliards d'êtres humains sur terre.

La surface des terres émergées est de 149 millions de km2, y compris le Sahara, l'Antarctique, l'Himalaya, etc.

Nous occupons donc en moyenne 2,3 hectares chacun.

En fait un Européen a besoin de plus du double pour vivre (logement, routes, usines ou exploitations agricoles qui fabriquent ce qu'il consomme, terrains exploités pour extraire les minerais ou le pétrole que cette fabrication nécessitent, etc), dont une bonne part est dans le tiers monde (la densité de population en France, une des plus faibles d'Europe de l'Ouest est de l'ordre de 1 habitant par hectare). Un Américain du Nord consomme une surface encore bien plus grande. Ce qui laisse à peine 0,2 hectares à un Mozambiquais.

La surface de terre arable ne représente que 10% des terres émergées.

Chaque hectare de terre arable doit donc nourrir en moyenne près de 4 personnes.

Heureusement la population est inégalement répartie et on peut encore se promener dans des lieux où on ne voit pas un seul être humain. Mais si chacun voulait pouvoir le faire seulement une heure par an, en supposant que cela nécessite de l'ordre de 100 km2 par personne (si l'horizon est à une distance de 5,6 km), il faudrait y consacrer la moitié des terres émergées.

Il naît chaque minute environ 255 enfants.

Pour que la colonisation d'autres planètes soit une solution aux problèmes environnementaux, tels que la surpopulation, il faudrait donc expédier dans l'espace à chaque minute pendant une cinquantaine d'années une fusée ayant la capacité d'un Boeing 747.

La dépense militaire par habitant de la terre est en moyenne de 120 $ par an. Aux Etats Unis elle est dix fois plus élevée. Le revenu moyen en Afghanistan est de 800 $ par an. Qui est dangereux pour qui ?

Le magazine du Worldwatch Institute contient aussi des chiffres qui bousculent des idées reçues.